Garçon manqué 21
  • Éditeur québécois

« Oh, la jolie petite fille ! » Je suis pas mal sûr que c'est ce qu'on a dit quand je suis né. On a regardé entre mes jambes et le sort en était jeté. Après, ça n'a plus arrêté. « Regarde ses beaux cheveux longs, comme ceux d'une poupée », disait toujours mon grand-père. Et mon frère refusait que je reste dans sa chambre quand il était avec ses amis : « Tu ne peux pas jouer avec nous, je ne veux pas d'une petite soeur dans les pattes. » Puis j'entendais ma mère me complimenter : « Eloïse, regarde-toi, ma belle, tu as l'air d'une princesse dans cette robe. »
Eloïse. Je savais que c'était mon nom. Mais qui étaient la soeur, la belle, la poupée dont ils parlaient? Je ne me reconnaissais pas dans ces mots, je me sentais différent et je ne comprenais pas pourquoi. Quelque chose en moi avait mal. Les miroirs et le temps ont répondu à mes questions. J'ai vu un corps de fille. Et pourtant. Malgré mon corps féminin, je sais que ce n'est pas moi. Moi, je suis un garçon. Un gars, un homme, un ti-cul, un dude...
Ou vous pouvez tout simplement m'appeler Eloi.