Mary Magee a disparu

Roman policier

Livre numérique

Mary Magee a disparu

L'histoire du pélerinage d'une femme sur les traces de son idole disparue.Lara Walters, une française de cinquante ans décide de s’envoler pour les Etats-Unis sur les traces de son idole de toujours, Mary Magee. La chanteuse du groupe Freeskin s’est littéralement évaporée sur une plage de Californie en décembre 1967.Son pèlerinage va permettre à Lara de rencontrer des intimes de l’ancienne étoile montante du rock ainsi que Jessy Plino, la fille du détective chargé en vain d’éclaircir le mystère de la disparition de Mary.Les ombres de l’été de l’amour se confondent avec la brume qui descend le soir sur San Francisco. L’ombre de Mary Magee bien sûr mais également celle d’un tueur en série que la police n’a jamais attrapé.Et si cinquante ans plus tard le tueur au foulard était de retour dans la baie ?Découvrez sans plus attendre l'histoire de Lara Walters à la recherche de son idole dans un thriller captivant !EXTRAITLes formalités d’entrée sur le territoire américain expédiées, je récupérai ma valise et fonçai en direction de la file de gens qui attendaient patiemment un taxi. Lorsque mon tour arriva, je grimpai dans un véhicule qui sentait bon le jasmin. Le chauffeur était souriant, mais peu causant, ce qui m’arrangeait, car j’avais envie de savourer ce moment : mon arrivée à San Francisco, la ville adoptive de Mary. Celle qui l’avait consacrée ! Le taxi entra dans la ville par le quartier de South Mission qui ne semblait pas déborder d’opulence. On apercevait un campement d’infortune. Une première vision bien éloignée de mes chimères d’adolescente.Mon hôtel situé sur Union Square m’apparut d’emblée agréable. Sans prétention et cosy. J’avais pris soin de bien le choisir, car il allait héberger la base arrière de ma quête. J’avais besoin d’un repère confortable pour digérer la tempête émotionnelle qui se profilait à l’horizon.Une fois installée dans ma chambre, je défis ma valise et descendis faire un petit tour dans le quartier, histoire de humer l’air frais d’un soir à San Francisco. Mary dans l’une de ses chansons évoquait la brume qui descendait brusquement sur la ville pour l’envelopper d’un étrange voile cotonneux.De retour à l’hôtel, je grignotai une salade au bar et montai me coucher. Il était presque vingt-deux heures.En dépit du décalage horaire, je m’endormis rapidement, épuisée par l’émotion et l’excitation. Le lendemain, j’avais mon premier rendez-vous avec un proche de Mary. Fred Sarnik, le manager de Freeskin.Je voulais absolument être en forme.À PROPOS DE L'AUTEURNée en 1957, la couleur préférée de Muriel Mourgue a toujours été le noir. C’est sans doute pour cette raison qu’elle a choisi d’écrire des romans de la même couleur !Indissociablement liée à l’écriture, la musique occupe une place essentielle dans son univers.