Séoul zone interdite

Roman de science-fiction

Livre numérique

Séoul zone interdite

Dans un futur proche, une explosion nucléaire touche Séoul et les morts se réveillent pour se nourrir des vivants...Avril 2022. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ne parvient plus à contenir les émeutes de la faim, prélude à un renversement du régime. L’armée chinoise est appelée en renfort par le gouvernement nord-coréen. Mais la population engage la résistance, et la tension monte dans la péninsule. Le 4 avril, un missile nucléaire nord-coréen frappe Séoul. Plusieurs millions de morts, dont les membres du gouvernement. Mais ce n’est que le début du cauchemar. Quelques heures après l’explosion atomique, les morts se relèvent, assoiffés de sang. Des hordes de zombies se jettent sur les survivants : il faut évacuer la capitale. Désormais, la ville de Séoul est fermée et déclarée « zone interdite ». Au fil du temps, un commerce d’un genre particulier s’organise. Des groupes de mercenaires lourdement armés pénètrent dans la zone interdite à la demande de personnes désireuses de récupérer des objets personnels qu’elles ont dû laisser derrière elles. Un service qui se négocie à prix d’or. Un jour, au cours d’une mission, l’un de ces « chasseurs de trésors » découvre l’existence d’une organisation secrète préparant un coup d’État…Découvrez un roman d'anticipation et de science-fiction plus sombre que jamais, dans lequel la capitale de la Corée du Sud est en proie au chaos suite à une attaque du Nord.EXTRAIT— Je n’en crois pas mes yeux. Il y a quelqu’un d’encore vivant dans la Zone interdite... En plus, une jeune fille d’une dizaine d’années.—Beaucoup de rumeurs circulent, mais je n’y croyais pas. Jusqu’à ce que je le voie de mes yeux. — Des survivants dans la Zone interdite... Est-ce que t’as déjà entendu parler de l’église protestante Rayon de secours, par hasard ?— Non.— Cette Église a pris un certain essor juste avant l’Affaire du 4 avril. Le pasteur a pu convaincre ses fidèles de rester à Séoul après la catastrophe. Il leur a dit que c’était le jugement de Dieu, l’Apocalypse. La plupart des croyants ont quitté les lieux, mais les plus fervents sont restés avec lui. Ils se sont cachés dans l’église et s’approvisionnaient au supermarché tout près.— Mon Dieu…— On n’en est pas sûr, mais le bruit court qu’ils ont refusé d’être secourus. S’il y a des gens qui ont décidé de rester dans la Zone interdite, c’est de ce côté-là qu’il faut chercher.— J’ai pu rencontrer une rescapée de l’Église Onnuri qui a survécu trois mois dans la Zone interdite. Mais huit ans… »Rumi a émergé de ses pensées :« Alors il ne reste qu’une seule hypothèse vraisemblable : les soldats.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUECe n’est pas qu’un récit gore, c’est aussi une histoire touchante. Et elle comporte son lot de rebondissements. Cette lecture est indispensable pour qui aime les récits d’anticipation, la littérature horrifique, les apocalypses de zombies et la Corée du Sud. - Blog Le lecturoirUn livre « efficace », qui m'a donné exactement ce que j'étais venu y chercher. L'histoire est assez ancrée dans le présent, et j'imagine que les récentes escalades verbales entre Trump et le leader nord-coréen ont dû provoquer quelques sueurs froides de l'autre côté de la frontière coréenne… - Luniver, BabelioLe rythme du roman est parfait, le contexte coréen très bien utilisé, et au final, on ressort content de cette lecture extrême (orientale). - M le maudit, Sens CritiqueÀ PROPOS DE L'AUTEURJung Myeong-seop est un jeune auteur coréen qui cultive un goût pour la littérature policière et de science-fiction. À travers la description de Séoul détruite et envahie par les zombies, l’auteur nous propose une vision sombre de la société future.